Skip to main content

How to get to Nouméa in Nouméa by Bus?

Questions & Answers

  • What are the closest stations to Nouméa?

    The closest stations to Nouméa are:

    • Parc Moore is 454 meters away, 7 min walk.
    • Rougy is 515 meters away, 7 min walk.
    • Galaxie is 607 meters away, 9 min walk.
    • Place Valbonne is 877 meters away, 12 min walk.
  • Which Bus lines stop near Nouméa?

    These Bus lines stop near Nouméa: 20, 50, 60, 61, 70.

Nouméa map Image may be subject to copyright. Find out more on Wikipedia
The Most Popular Urban Mobility App in Noumea.
All local mobility options in one app
Get it on Google Play Download on the App Store

Public Transportation to Nouméa in Nouméa

Wondering how to get to Nouméa in Nouméa, New Caledonia? Moovit helps you find the best way to get to Nouméa with step-by-step directions from the nearest public transit station.

Moovit provides free maps and live directions to help you navigate through your city. View schedules, routes, timetables, and find out how long does it take to get to Nouméa in real time.

Looking for the nearest stop or station to Nouméa? Check out this list of stops closest to your destination: Parc Moore; Rougy; Galaxie; Place Valbonne.

You can get to Nouméa by Bus. These are the lines and routes that have stops nearby - Bus: 20, 50, 60, 61, 70

Want to see if there’s another route that gets you there at an earlier time? Moovit helps you find alternative routes or times. Get directions from and directions to Nouméa easily from the Moovit App or Website.

We make riding to Nouméa easy, which is why over 720 million users, including users in Nouméa, trust Moovit as the best app for public transit. You don’t need to download an individual bus app or train app, Moovit is your all-in-one transit app that helps you find the best bus time or train time available.

Nouméa, Nouméa
Nouméa, Nouméa Nouméa (prononcé /nu.me.a/), principale ville portuaire de Nouvelle-Calédonie, est le chef-lieu de cette collectivité d'outre-mer française au statut spécifique et de la Province Sud, située sur une presqu'île de la côte sud-ouest de la Grande Terre. Bien que relativement peu peuplée (94 285 habitants en 2019), même en comptabilisant sa banlieue et sa couronne périurbaine (182 341 habitants), Nouméa est la plus grande ville francophone d'Océanie et même de tout l’océan Pacifique devant Papeete, et l'une des plus importantes de la France d'outre-mer (la troisième, après Saint-Denis et Saint-Paul de La Réunion). Elle est la 46e commune la plus peuplée en France et le Grand Nouméa correspond à la 54e aire urbaine française (la cinquième d'outre-mer, après celles de Pointe-à-Pitre-Les Abymes en Guadeloupe, de Mamoudzou à Mayotte, de Papeete-Tahiti-Moorea en Polynésie française et de Saint-Denis à La Réunion). Créée en 1854 sous le nom de Port-de-France pour servir de centre administratif et militaire à la présence française en Nouvelle-Calédonie, elle prend le nom « Nouméa », d'origine kanak mais à l'étymologie incertaine, le 2 juin 1866. Elle s'est développée avec la colonisation, notamment du fait de la présence du bagne, mais aussi grâce à l'activité minière depuis les années 1870. Celle-ci est dominée par l'extraction du nickel et a connu plusieurs « boom » (surtout dans les années 1960 et 2000). Longtemps liée au pouvoir colonial et très européenne, elle est surnommée par les premiers indépendantistes « Nouméa la blanche » dans les années 1980. C'est pourtant une ville où se croisent aujourd'hui toutes sortes de communautés. Si une forte proportion de la population est toujours d'origine européenne, principalement des Calédoniens (ou « Caldoches ») mais aussi des Métropolitains (appelés « zoreils ») qui y vivent définitivement ou qui y résident temporairement (notamment des fonctionnaires ou militaires français), il s'y trouve aussi une forte proportion, qui va en augmentant, de Kanaks ainsi que de Polynésiens (Wallisiens et Futuniens avant tout, mais également Tahitiens) et d'Asiatiques (Indonésiens, Vietnamiens, Chinois). C'est donc une ville très métissée mais à culture majoritairement européenne, où le français est très présent. Politiquement, il s'agit d'un bastion de la droite anti-indépendantiste. Nouméa reste l'une des villes les plus industrialisées de l'Outre-mer français, par le biais surtout de l'usine de transformation de nickel de Doniambo, mais aussi par la présence d'un réseau assez dense de petites industries produisant pour le marché local, surtout dans les secteurs de l'agroalimentaire et des biens intermédiaires. Mais l'économie est avant tout tertiaire, avec une présence importante des fonctions et services publics d'État, de la Nouvelle-Calédonie, de la Province Sud et de la ville. Les activités touristiques, bien que peu développées comparativement à d'autres agglomérations d'Océanie ou de l'outre-mer français, sont surtout balnéaires et concentrées dans les baies au sud de la presqu'île, ce qui vaut à Nouméa d'être comparé par les visiteurs et les guides à un « petit Nice ». De même, la présence de boutiques de luxe ou d'habillement dans son centre-ville, ses bistrots, restaurants et boulangeries lui ont valu le surnom touristique de « Paris du Pacifique » ou « petit Paris »,,. Ces deux surnoms sont toutefois très peu utilisés par la population locale.
How to get to Nouméa with public transit - About the place
Image may be subject to copyright. Find out more on Wikipedia
It's easier to get to Nouméa with the app!